Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
VIVRE MIEUX A MANTES-LA-JOLIE

Le blog de l'équipe municipale VIVRE MIEUX A MANTES-LA-JOLIE

Conseil communautaire du 14 octobre 2021. Deux poids deux mesures pour Limay ?

C'est sous fond de guerre intestine à droite que s'est tenu ce conseil communautaire.

L'absence du "clan Bédier" (particulièrement visible chez les Vice-présidents et les conseillers délégués) a produit son image politicienne: sur les 141 conseillers communautaires, seuls 78 étaient présents et le quorum (*) a été atteint de justesse.

(*) Pour que le Conseil puisse se tenir, la majorité absolue des conseillers communautaires doit être présente: le "quorum". Pour la GPSEO, celui-ci doit donc atteindre 71.

Pas grand chose donc à voir avec l'intérêt des habitants ou des agents communautaires !

Pas davantage d'ailleurs la majeure partie de l'ordre du jour puisque ce dernier consistait à se "mettre en règle" budgétairement (12 délibérations sur14 - on ajoute et on retranche des recettes et des dépenses pour équilibrer le tout en écritures. Mais cela ne change pas grand chose).

Le seul débat qui, semble-t-il, intéressait certains conseillers communautaires ? Un fonds de concours ... et encore, visiblement parce qu'il s'agissait de Limay !

Qu'est-ce qu'un fonds de concours ? C'est la possibilité pour une commune "d'ajouter" des travaux supplémentaires ou/et une modification qualificative à ce qui était prévu par la GPSEO. Et la commune va payer pour cela.

Cela n'avait posé aucun problème pour Conflans, Mantes-la-Jolie, Poissy par exemple pour ces conseillers mais pas pour la place Robespierre à Limay.

Et pour une fois ... je suis intervenu pour dire que j'allais voter POUR une délibération communautaire.

D'abord en dénonçant la double manoeuvre de l'Etat que personne d'autre dans l'assemblée n'a remise en cause (on prive les communes de moyens financiers pour les rendre incapables de mener des projets d'ampleur et, en même temps, on leur propose de s'inscrire dans des projets décidés d'en haut avec quelques millions d'euros de subventions à la clef. En gros "je ne vous finance que si vous faites ce que je veux").

Une manoeuvre qui se décline localement avec l'intégration forcée des communes dans les différentes communautés (de communes, d'agglomération ou urbaines).

A cette petite différence locale près que la GPSEO est pratiquement en faillite et qu'elle est bien obligée de "laisser un peu la bride sur le cou" aux communes pour certains projets qui engagent leur avenir. Du coup, de respecter leur choix !

Cela n'enlève rien à mon opposition résolue à l'existence même de la GPSEO mais j'assume totalement ma ligne de conduite qui est de respecter le choix des communes - et cela d'autant plus fortement qu'on sentait bien dans certaines interventions l'expression mal cachée d'un anticommunisme primaire.

J'ai voté CONTRE toutes les délibérations budgétaires (budget principal, eau, assainissement, concession avec l'EPAMSA ... numéros 1 à 12).

J'ai voté POUR la convention d'un fonds de concours avec Limay - l'indemnité pour les professeurs et assistants d'enseignement communautaires.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article