Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
VIVRE MIEUX A MANTES-LA-JOLIE

Le blog de l'équipe municipale VIVRE MIEUX A MANTES-LA-JOLIE

Mantes-la-Jolie. Au fil des conseils ...

CONSEIL MUNICIPAL DU 4 OCTOBRE 2021.

UN VOTE UNANIME POUR QUE LA SÉCU RESTE À MANTES-LA-JOLIE.

Tous les élus présents (Vivre Mieux à Mantes-la-Jolie, Lutte Ouvrière, Droite locale) ont voté un vœu présenté par le Maire à la suite du vœu que nous avions mis à l’ordre du jour. Pour ce qui nous concerne, nous n’avons pas fait « la fine bouche » dès l’instant où ce vœu reprenait ce qui nous semblait essentiel : « aucun emploi public ne doit disparaître du territoire », « par ce vœu, notre assemblée exprime sa volonté que la CPAM revienne sur sa décision de fermeture et maintienne l’intégralité de ses activités dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie ». Le vote de ce vœu ne signifie pas, bien entendu, que nos désaccords sur la politique aient disparu.

Pour le reste du Conseil municipal …

Nous avons voté CONTRE

* la réponse du Maire aux observations de la Cour des Comptes. MARC JAMMET a regretté des réponses insatisfaisantes (en gros « on ne le refera plus »), un passif qu’on n’apure pas (les indemnités de l’exécutif de 2014 à 2020, les primes indues pour 200.000 euros pour l’ex Directeur Général des Services, les ventes à terme complexes au profit d’associations confessionnelles dont les conventions ne sont pas annulées). Au total donc des réponses partielles et partiales, d’autant plus anormales dans une commune dont une forte proportion de la population est en difficultés sociales (A noter la réponse du Maire: « La Cour des Comptes ne nous demande pas de résilier les conventions en cours »).

* Les mandats spéciaux « Coopération décentralisée Sénégal » (Deux élus, Amadou DAFF et Sidi EL HAIMER, pour représenter la Ville sur place). ARMELLE HERVÉ s’est notamment interrogée sur le montant d’une telle « prestation » payée par la commune, sur les comptes rendus de ces voyages que nous n’avons toujours pas.

* L’adhésion au programme « Vivons en forme ».

ARMELLE HERVÉ a notamment souligné qu’il n’y avait aucune marge de manœuvre sur le contenu des formations et pointé du doigt ce qui se cachait derrière le mécénat annoncé: la fondation Rocket Frères au 4° rang mondial de l’alimentaire (le groupe détient toute la chaîne). Un groupe mêlé à de sombres histoires de salariés fichés et dont certains produits ont été sources avérées d’obésité aux USA. Ces produits ont été longtemps interdits par l’Union européenne … avant qu’elle ne les autorise (sic !). Réponse du Maire assez étonnante : « je n’ai pas été regarder d’aussi près … mais on vote quand même ».

Nous nous sommes ABSTENUS sur l’utilisation de la Dotation de Solidarité Urbaine.

BINTA SY a notamment regretté des actions très largement en dessous des besoins (74 colis alimentaires en 2020 pour une commune de 45.000 habitants) et rappelé que nous avions fait des propositions toutes refusées par la majorité municipale.

Le vœu que nous avons présenté.

« Le conseil municipal de Mantes-la-Jolie, réuni le lundi 4 octobre 2021, exprime sa désapprobation quant à la fermeture annoncée au 31 décembre 2021 de la CPAM sise rue Georges Bizet à Mantes-la-Jolie et le transfert de ses activités à Poissy.

Une telle décision, si elle était mise en œuvre, priverait les habitants de Mantes-la-Jolie et de ses environs d’un service public de proximité essentiel.

Au moment où tous - du Président de La République au Sénat en passant par le gouvernement - s’accordent sur l’utilité de maintenir et de développer les services publics de proximité, une telle décision est inacceptable.

Par le présent vœu, le conseil municipal de Mantes-la-Jolie interpelle l’ensemble des « décideurs » afin que cette décision de fermeture soit annulée sine die ».

 

CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2021. Le commerce au Centre-Ville.

Nous avons dénoncé un plan d’ensemble qui veut s’attaquer au Centre-Ville pour attirer une population plus fortunée.

Avec une majorité municipale qui fonce tête baissée pour profiter de l’arrivée d’Eole (dont les financements sont de moins en moins assurés et qui prend du retard annonce par annonce).

« Imaginez à quoi ressemblerait notre Ville si jamais Eole ne se faisait pas. A une ville bombardée ! » a ainsi déclaré Marc Jammet … dans un silence glacial !

Nous avons voté CONTRE

* le projet d’aménagement global qui va permettre à la Ville de s’opposer à toute opération qui n’irait pas dans le sens qu’elle souhaite (cela concerne directement les petits propriétaires en cas de vente, de demande d’agrandissement ou de séparation de propriétés … et qui n’auront donc d’autres choix que de passer sous les fourches caudines des promoteurs immobiliers)

* La vente du Centre Hélène Touvet à un promoteur immobilier de luxe.

Là il est question tout simplement de bétonner l’ensemble de la surface actuelle au profit d’un promoteur immobilier bien connu en Alpes-Côte d’Azur: la société Emergie Résidentiel.

Au menu une densification renforcée au Centre-Ville (65 logements de luxe) en lieu et place de services publics de proximité qu’on va déplacer.

C’est le cas de la crèche Pirouette qu’on va faire déménager Boulevard du Midi (dans le nouvel immeuble qui va accueillir le siège de Les Résidences Yvelines-Essonne … à 200 mètres d’une autre crèche People & Baby boulevard Calmette en face de la gare de Mantes-Station).

Au total la Ville va vendre le terrain actuel pour 1 million d’euros et déplacer la crèche (qui « devrait » doubler sa capacité d’accueil mais rien n’est acté à ce jour, loin de là) pour 2 millions d’euros.

* La location d’une partie du restaurant « Chez Antoine » (à « prix d’ami ») à un commerce (Papiers peints de luxe) pour un loyer mensuel de 1.400 euros.

La Ville qui avait acheté cette partie du restaurant pour 346.000 euros mettra donc pratiquement 21 ans pour rentrer dans ses frais.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article